23/04/2021

CHRONIQUE D'UNE MORT ANNONCEE

Le botaniste Francis Hallé l'avait prédit.
On vient d'apprendre que le micocoulier du bas de l'avenue de Lodève (place Leroy Baulieu) devrait être abattu (et remplacé) car il ne s'est jamais remis des travaux du tram.
(voir archives du 28/04/2015)

 

10/04/2021

PETITES NOUVELLES

Ça y est !  JAJA LA FOUINE a validé sa cagnotte et  va bientôt faire son entrée dans Draparnaud/Marioge. Bienvenue à vous les filles et à vos sympathiques fripéthiques !

 

Joli carton ce samedi matin à l'angle Baumes/StLouis/Subleyras. Pas de blessés, mais c'est plutôt bien de respecter les sens interdits !



A propos de la rue Subleyras, nous avons appris le récent décès de M. Galibert, ancien charcutier de cette rue. Nos pensées vont vers son épouse et ses filles.


 

 

09/04/2021

SACCAGE RUE DU PROGRES

Alors que les habitants de la rue du Progrès s'appliquent à embellir leur cadre de vie, un individu s'acharne, la nuit, à détruire les plantes des riverains.

Des plaintes ont été déposées et le coupable identifié, aurait grand intérêt à cesser ses bêtises.

BARRIERES : LE RETOUR

Les barrières et leur nouvelle couleur sont de retour sous l'aqueduc.
 

30/03/2021

QUALITE DE L'AIR

Une étude est en cours dans notre quartier autour de la rue St Louis, connue comme "la plus polluée de Montpellier”. 120 capteurs ont été posés chez les habitants dans les alentours afin de mesurer la qualité de l'air que nous respirons. Cette étude intitulée Projet Breathe s’articule autour de deux unités de recherche en Géosciences et Sciences Humaines et Sociales :
 

1 - L’UMR Géosciences Montpellier/Toulouse (Pierre Camps)

Une étude (Sarah Letaief) sur la qualité de l’air, avec recueil et étude de données sur les particules fines. (120 capteurs posés chez des habitants du quartier)

2 - L’Association Artivistes-ateliers en Sciences Citoyennes (Lionel Scotto d'Apollonia, Davia Dosias Perla) qui proposera des ateliers participatifs avec les habitants autour d’événements culturels quand ce sera possible.

 

Ce projet est très intéressant car nous sommes tous concernés par la qualité de l’air que nous respirons et il devrait permettre de riches rencontres et débats autour de ce thème et d'autres, à l’occasion d’animations diverses (théatre, musique, art urbain...).

Il vous permettra en outre de découvrir le CAUE (Conseil d'Architecture, d'Urbanisme et d'Environnement - en face de la poste), organisme public de conseil, qui souhaite s’ouvrir plus largement aux habitants du quartier (conseils gratuits, salles de réunion, expositions, documentation …).

 

26/03/2021

BARRIERES : RECTIFICATIF

Désolés, le message publié précédemment résultait d'une erreur d'interprétation. Après consultation de l'élu de quartier, il s'avère que les barrières ont été enlevées afin d'être repeintes d'une couleur plus en accord avec l'aqueduc, couleur proposée par l'Architecte des Bâtiments de France. Elles seront bientôt remises en place.

 
Pour la table de ping-pong l'entreprise sollicitée ne pouvant répondre à la demande une autre entreprise sera contactée.


 

10/03/2021

FIN DE LA ROUQUETTE

En 2013 était créé à la demande des habitants du quartier un jardin partagé, nommé La Rouquette des Arceaux. Une poignée de bénévole a, pendant plusieurs années, planté, entretenu, soigné ce petit jardin, en dépit des pillages, destructions, et incivilités.

L'association a cédé en 2017 la moitié de ce jardin pour la création d'un plateau sportif.Les destructions s'amplifiant, le jardin potager a laissé la place à un Bosquet Fruitier, plantation d'arbres divers nécessitant un entretien plus réduit.

Pendant 3 ans ce lieu a continué à vivre, servant de modèle aux nombreux Bosquets Fruitiers implantés partout en ville. Hélas, les incivilités se sont poursuivies et l'association a décidé de jeter l'éponge. Comme un symbole, l'espalier implanté depuis 1998 sur le mur de soutènement du Peyrou s'est effondré sur le jardin.

Remis à présent aux bons soins des jardiniers du Peyrou, nous souhaitons qu'on leur donne les moyens d'entretenir ce lieu comme ils savent si bien le faire, et que leur rôle ne se limite pas à ramasser papiers, canettes et barquettes. Merci encore à tous ceux qui ont tout tenté pour faire vivre ce lieu, contre vents et marées.